02 août 2006

Les chevaux et les poemes

poulain

Il aime tant jouer.
Que son galop charmant.
Aux quatres coins du pré.
Entraîne la jument.
Parfois, a la barrière,
Il vient voir le passant.
Et ses yeux caressent.
Lui tendant leur prière.

cheval

O jeunecavale, au regard farouche,
Qui court dans les près d'herbe grasse emplis,
L'écume de neige argente ta bouche.
La sueur ruiselle à tes flancs polis.
Vigoureuse enfant des plaines de Thrace,
Tu hennis au bord du fleuve mouvant,
Les daims auraient peine à suivre ta trace

Posté par clara2006 à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Les chevaux et les poemes

Nouveau commentaire